Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Laurent Lessard, au nom du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Sam Hamad, annonçait le 1er septembre dernier l’attribution d’une aide financière de 79 168 $ à la Meunerie Gérard Soucy pour le déploiement d’un plan de formation de sa main-d’œuvre. L’appui d’Emploi-Québec est complémentaire à un investissement de 26 389 $ de la part de l’entreprise, portant le total des sommes investies à 105 556 $.

Le projet consiste à former un groupe d’employés sur un système d’exécution manufacturier créé par la firme MATISS Automatisation industrielle. Cette formation permettra de maintenir les emplois et de rehausser les compétences des employés, en plus d’accroître le rendement de l’entreprise grâce à l’automatisation et à l’informatisation de ses procédés. Elle favorisera également une plus grande productivité tout en offrant des avantages marqués en ce qui a trait à la traçabilité des ingrédients, l’uniformisation de la production et la protection contre la contamination. Ce projet de formation découle d’un plan d’automatisation de l’entreprise auquel a été consenti un investissement de plus d’un demi-million de dollars.

« L’implication du gouvernement du Québec dans ce projet témoigne de l’intérêt que nous portons au développement des compétences de la main-d’œuvre chez nous. Afin qu’un maximum de personnes soient sur le marché du travail dans toutes les régions, il importe de se donner les moyens d’être plus efficace et de s’adapter aux mouvements du marché du travail. En s’engageant dans une démarche d’amélioration des compétences des travailleurs, la Meunerie Gérard Soucy s’inscrit dans cette voie d’avenir », a déclaré le ministre Lessard.

« L’adéquation entre les compétences de la main-d’œuvre et les besoins des entreprises constitue une priorité de notre gouvernement. C’est pourquoi nous soutenons des projets structurants comme celui de la Meunerie Gérard Soucy, qui permettront au Québec de compter sur une main-d’œuvre qualifiée en nombre suffisant pour répondre aux besoins des entreprises », a précisé le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sam Hamad.